Devenir journaliste en France : tout un parcours !

Devenir journaliste en France relève d’un véritable parcours du combattant. Malgré un contexte difficile, ce métier continue de susciter de nombreuses vocations. Enquêter, informer, dénoncer : autant de missions passionnantes qui nécessitent rigueur et détermination. Pour percer dans ce milieu exigeant, un solide bagage est indispensable. On vous en dit plus ici !

Cap sur les meilleures écoles de journalisme

Intégrer une des 14 écoles reconnues par la profession et qui font partie du Classement des écoles de journalisme est un sérieux atout. L’ESJ Lille, le CFJ Paris, l’IFP ou encore le Cuej de Strasbourg dispensent des formations d’excellence, alliant pratique et théorie. Au sein de ces prestigieux établissements, les étudiants apprennent les ficelles du métier auprès de professionnels aguerris qui maîtrisent l’actualité éducatif.

Mais pour avoir la chance de fouler leurs couloirs, il faut d’abord passer l’étape redoutée des concours. Chaque année, des milliers de candidats rivalisent d’ardeur pour décrocher une des rares places disponibles.

Une fois admis, il faut encore faire ses preuves. Les exercices pratiques s’enchaînent à un rythme soutenu pour façonner des journalistes polyvalents et opérationnels.

Stages et Piges

Le diplôme en poche, le plus dur commence pour les jeunes journalistes. Pour se faire un nom, il faut multiplier les expériences et accepter des conditions souvent précaires. 

Mais c’est justement durant cette période que se joue l’avenir professionnel. Chaque stage est une occasion de tisser son réseau, de montrer son talent et sa motivation. Les plus tenaces finissent par décrocher leur premier CDD, voire leur premier CDI. Une victoire qui vient récompenser des années d’efforts acharnés.

Entre deux contrats, il faut continuer à proposer des sujets, quitte à travailler gratuitement. La passion doit être chevillée au corps pour ne pas baisser les bras. Les horaires à rallonge et la vie sociale souvent sacrifiée font partie du quotidien de ces baroudeurs de l’info.

L’importance de la veille pour nourrir ses articles

Dans ce métier où l’information est reine, impossible de passer à côté de la veille. Les sources sont multiples et il faut savoir y faire le tri. Le but est de repérer les sujets émergents, les angles originaux et les interlocuteurs pertinents. 

Beaucoup utilisent des agrégateurs comme Feedly ou Netvibes pour organiser leur veille. Google Alerts permet aussi de suivre des thématiques ciblées en recevant des notifications dès qu’un nouvel article sur le sujet est publié en ligne. Twitter aussi fourmille d’informations à recouper.

Mais attention à ne pas se noyer dans ce flux incessant. Il faut savoir prendre du recul, hiérarchiser, vérifier. C’est un travail de longue haleine qui nécessite de l’organisation et de la rigueur. Les meilleurs journalistes sont souvent ceux qui parviennent à dénicher la petite info que personne n’a vue, grâce à un coup de fil ou un déplacement sur le terrain.

Les entreprises clés du secteur

En France, les médias sont nombreux et variés. Parmi les entreprises qui comptent, on retrouve :

  • les grands quotidiens comme Le Monde, Le Figaro, Libération ;
  • les chaînes de TV comme TF1, France Télévisions, BFM ;
  • les radios telles que France Inter, Europe 1, RTL ;
  • les pures players à l’image de Mediapart ou Les Jours ;
  • et les agences de presse avec l’AFP en tête de file.

Ce sont autant d’opportunités pour les jeunes journalistes de faire leurs armes. Chaque média a ses codes, sa ligne éditoriale, qu’il faut apprendre à maîtriser. 

Vous voulez rejoindre une école de journalisme ?


Vous voulez avoir toutes les chances de votre côté ?

Achetez notre guide exclusif sur les écoles de journalisme en France


Ceci se fermera dans 33 secondes