Les dates 2022 des concours aux écoles de journalisme
Le guide des écoles de journalisme

Les écoles de journalisme en France

La France compte plusieurs dizaines d’écoles de journalisme sur tout le territoire, mais seulement quatorze sont reconnues par la profession. Certaines sont publiques, d’autres privées. Certaines recrutent des titulaires de licence pour l’obtention d’un master, d’autres recrutent dès l’obtention du baccalauréat pour délivrer un diplôme universitaire de technologie (DUT) et une licence professionnelle. Certaines proposent des cursus en alternance, d’autres non.

Quelles sont les écoles de journalisme reconnues ?On compte en France quatorze écoles de journalisme reconnues par la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ). On y trouve l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, l’Ecole publique de journalisme de Tours (EPJT), l’IUT de Lannion ou encore l’Ecole de journalisme de Sciences Po à Paris. Retrouvez toutes les écoles de journalisme reconnues : La liste des écoles de journalisme reconnues.

Quelle est la différence entre une école de journalisme reconnue ou non ?

Tous les cinq ans, la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ) se réunit pour vérifier le programme de chaque école de journalisme et analyser la candidature à la « reconnaissance » de cursus proposés par des écoles non reconnues. Les programmes sont parfois semblables entre une école reconnue ou non reconnue. Attention : officiellement, ce sont les cursus qui sont reconnus par la CPNEJ, et pas l’école elle-même. Certaines écoles reconnues peuvent donc proposer des cursus non reconnus. Dans une rédaction, rien ne distingue un journaliste passée par une école reconnue ou non. Cependant, la différence peut se faire sentir en début de carrière. Lisez : Quelle est la différence entre une école de journalisme reconnue ou non reconnue ?

Quelles sont les écoles de journalisme non reconnues ?

On trouve des écoles de journalisme sur tout le territoire métropolitain. Certaines écoles reconnues partagent aussi, parfois, leur territoire avec une ou plusieurs écoles de journalisme non reconnues, ce qui peut porter à confusion. Découvrez : La liste de toutes les écoles de journalisme en France

Quelles sont les écoles qui proposent un apprentissage ?

Quelques écoles proposent des cursus en apprentissage, permettant pour les étudiants d’alterner semaines en entreprise et semaines à l’école. Selon les écoles, l’alternance court sur une ou deux années. Regardez quelles sont les écoles de journalisme qui proposent des cursus en alternance ou non : Quelles écoles de journalisme permettent des études en apprentissage ?

Quel diplôme obtient-on en école de journalisme ?

La plupart des écoles de journalisme offrent, à la fin des études, un diplôme bac+5 (un master ou équivalent master). Cependant, quelques écoles, permettent aussi l’obtention d’un diplôme universitaire de technologie (DUT) et d’une licence professionnelle. Retrouvez le détail de chaque école sur notre page : Quels diplômes les écoles de journalisme offrent-elles ?

Quel est le prix d’une école de journalisme reconnue ?

Parmi les quatorze écoles de journalisme reconnues, plusieurs sont publiques et exercent donc des prix correspondant à des droits universitaires classiques selon le diplôme qu’elles délivrent. Cependant, plusieurs autres, privées, peuvent exercer des prix beaucoup plus élevés de plusieurs milliers d’euros, jusqu’à 15 000 euros par année pour certaines. Certaines restent toutefois accessibles à prix réduit, voire gratuitement, aux élèves boursiers. Découvrez notre tableau exclusif : Quel est le prix d’une école de journalisme reconnue, école par école ?

Quelles sont les écoles qui recrutent après le bac ?

Seulement deux écoles reconnues par la profession recrutent directement après le bac : l’IUT de Lannion, en Bretagne, et l’Ecole de journalisme de Cannes (EDC), elle aussi au sein d’un IUT, dans les Alpes-Maritimes. Ces deux écoles délivrent en fin d’études un diplôme universitaire de technologie (DUT) qui peut se poursuivre par une licence professionnelle. Jusqu’à il y a peu, l’Ecole publique de journalisme de Tours (EPJT) recrutait aussi directement après le baccalauréat.