L’Ecole des hautes études en sciences de l’information et de la communication, plus connue sous le nom du Celsa (acronyme de son tout premier nom : Centre d’études littéraires et scientifiques appliquées), est installée à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Elle fait partie intégrante de Sorbonne Université et offre ainsi les avantages du public avec des tarifs avantageux.
Cette école de journalisme fait partie des 14 écoles de journalisme reconnue par la profession.
 
Adresse : 77 Rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine
Site internet : https://celsa.fr

Table des matières

 

La formation

Type de formation : formation en deux ans mêlant pratique et théorie pour tous les supports du journalisme
Diplôme obtenu : Master
Possibilité d’alternance ? Oui, sur la deuxième année
Stages : 7 mois de stage sur l’ensemble de la formation, dont deux mois obligatoirement en presse quotidienne régionale
Coût de la formation : droits universitaires de 243 euros, gratuit pour les boursiers
 

Le concours

Pour qui ? Titulaires d’un Bac+3
Type de concours : épreuves écrites d’admissibilité puis épreuves orales d’admission
Nombre de places au concours : une trentaine de places
Coût de l’inscription au concours : 70 euros, 30 euros pour les boursiers
celsa paris sorbonne université

Concours du Celsa, nos conseils 

Les concours d’entrée parcours journalisme, quels que soient la formation et le niveau visés, exigent une bonne culture générale ainsi qu’une connaissance approfondie des problématiques liées aux sciences de la communication et des médias.

Le concours comprend des épreuves écrites préliminaires suivies d’épreuves orales de sélection. Les résultats de l’ensemble du processus sont transmis au jury chargé de l’admission. Le jury détermine, selon la moyenne obtenue lors des épreuves orales et le nombre de places disponibles pour le concours (une trentaine chaque année), la liste des candidats admis, qui peut être complétée par une liste d’attente.

Epreuves écrites d’admissibilité 

Dossier de dépêches

(coef. 3), durée : 3 h 

Les candidats au concours d’entrée du Celsa reçoivent un dossier contenant une vingtaine de dépêches sur un sujet donné et doivent répondre synthétiquement à plusieurs questions. Cette épreuve fait appel aux qualités d’analyse, de raisonnement, de synthèse et d’expression des candidats ainsi qu’à leur intérêt pour l’actualité.

Épreuve de créativité

(coef. 3), durée : 1h 30

Les étudiants doivent utiliser des supports écrits ou audiovisuels pour rédiger un texte original et cohérent.

Culture  générale  et  connaissance de  l’actualité

(coef. 2), durée : 1h 30

L’épreuve consiste à évaluer l’intérêt des candidats pour les événements, les débats, les idées, les positions des personnalités contemporaines ainsi que les faits de société mentionnés dans les médias, portant sur l’actualité des mois précédant le concours, tout en prenant en compte la vie économique, sociale et culturelle.

Anglais

(coef. 2), durée : 1h 30

L’évaluation se compose de deux parties : un test qui évalue le niveau de connaissances en matière de structures grammaticales et lexicales (texte à trous) et un exercice de rédaction (essai de 300 à 400 mots). Pour l’exercice de rédaction, il est demandé de développer une réflexion personnelle et de fournir des exemples précis et concrets qui témoignent d’un intérêt pour l’international.

 

Vous préparez d’autres concours d’écoles de journalisme ?

Comment booster son dossier, prix d’inscription, guide des épreuves : retrouvez tous nos conseils ici

concours d'entrée en école de journalisme

Épreuves orales d’admission 

Examen oral d’anglais

(coef. 2)

Les candidats écoutent pendant 15 minutes l’enregistrement (d’environ 5 minutes) d’une émission de radio (la prise de notes est autorisée). Ils doivent être ensuite capables de le résumer et de répondre en anglais aux questions d’un jury anglophone.

Cette  épreuve  vise  à  apprécier  le  niveau  de  compréhension auditive et d’expression orale des candidats.

Entretien avec un jury

(coef. 8)

Les candidats déclarés admissibles se présentent aux entretiens devant une commission d’admission. Chaque  commission,  composée  d’universitaires  et  de  journalistes, appréciera lors de l’entretien la motivation du  candidat  et  ses  aptitudes  à  exercer  le  métier  de journaliste.

 

Histoire du Celsa 

Le Celsa, ou Centre d’études littéraires et scientifiques appliquées, est une grande école française spécialisée dans les sciences de l’information, de la communication et le journalisme. Elle est administrativement rattachée à la faculté des lettres de Sorbonne Université et est située à Neuilly-sur-Seine.

Le Celsa a été fondé dans les années 1960 par Charles-Pierre Guillebeau, professeur à la Sorbonne, avec l’aide de dirigeants d’entreprises renommées telles que L’oréal, Kodak ou encore Publicis. Le but du fondateur était de mettre en relation les étudiants littéraires avec le monde de l’entreprise. Le Celsa a joué un rôle important dans la promotion et le développement de cours liés à la publicité et aux relations humaines, ce qui était nouveau pour une université traditionnellement axée sur les sciences humaines. Elle est l’une des quatorze écoles de journalisme françaises reconnues par la profession.

À partir des années 1970, le Celsa s’est orienté vers les sciences de l’information et de la communication pour devenir un institut davantage axé sur la communication. Actuellement, il abrite cinq filières incluant la Communication des entreprises et des institutions (CEI), le Marketing et la communication (MPC), les Médias et la communication (MC), les Ressources humaines et la communication (RHC), ainsi qu’une filière distincte dédiée au journalisme.

École de journalisme du Celsa à Paris

Anciens élèves 

L’école dispose de son réseau d’anciens élèves. L’association des “alumni” organise chaque année différents évènements dont les TED x CELSA, permettant aux étudiants actuels de rencontrer leurs aînés et d’en apprendre plus sur leurs carrières.

 À la fois grande école et université, formant aux métiers de secteurs divers et variés,  le Celsa  bénéficie d’une très grande homogénéité de profils à la sortie constituant le terreau d’un des meilleurs réseaux de journalistes actuel.

Le Celsa a bien sûr ses noms connus. On retrouve parmi cette belle vitrine des journalistes comme Anne-Élisabeth Lemoine (France Télévision), Bernard de la Villardière (M6) ou encore Delphine Minoui, journaliste indépendante, diplômée du Celsa en 1997 et lauréate du prix Albert-Londres en 2006. 

Bernard de La Villardière, Anne-Élisabeth Lemoine et Delphine Minoui, anciens élèves du Celsa

Vous voulez rejoindre une école de journalisme ?


Vous voulez avoir toutes les chances de votre côté ?

Achetez notre guide exclusif sur les écoles de journalisme en France


Ceci se fermera dans 33 secondes