Le classement 2022 des meilleures écoles de journalisme
Le guide des écoles de journalisme

Coronavirus : les concours des écoles de journalisme reportés ?

Les concours des écoles de journalisme auront-ils lieu ? Alors que la France traverse une crise inédite de pandémie du coronavirus, des mesures de confinement strictes ont été prises : fermeture de tous les lieux accueillant du public, interdiction de tous les rassemblements, et surtout obligation de rester chez soi sauf quelques exceptions : faire ses courses, aller à rendez-vous médical, se déplacer pour le travail ou faire du sport. En dehors de cas-là, toute sortie est interdite. Si le confinement doit initialement se poursuivre jusqu’à la fin du mois de mars, il pourrait durer tout le mois d’avril voire encore plus longtemps…

Le Celsa, qui avait organisé ses concours le 13 mars 2020, a pu les tenir dans des « conditions adaptées ». Mais pour les autres écoles, le timing s’annonce plus compliqué : la plupart des écoles de journalisme reconnues avaient prévu des concours en avril ou mai.

L’Institut pratique du journalisme de Paris (IPJ Paris) qui devait tenir ses concours le 5 avril 2020 a déjà annoncé qu’à cause de la crise du coronavirus, elle allait « faire évoluer ses modalités de concours pour cette année ». Et l’école de préciser dans un communiqué : « Les épreuves d’admissibilité n’auront pas lieu en présentiel. » Autrement dit : les épreuves d’admissibilité auront lieu, mais ne se dérouleront pas sur place. Un oral à distance uniquement ? Des exercices à faire chez soi ? « Les nouvelles modalités de sélection seront annoncées jeudi 26 mars 2020 », précise l’école.

La CEJ se veut rassurante

D’autres écoles pourraient-elles emboîter le pas à l’IPJ ? C’est fort possible. Dans un communiqué publié le 19 mars 2020, la Conférence des écoles de journalisme (CEJ) explique que les quatorze établissements reconnus en France « travaillent en concertation pour adapter, quand il y a lieu, leurs modalités de recrutement pour l’année universitaire 2020-2021. Leur objectif est de tout mettre en œuvre pour que les candidats.e.s soient le moins pénalisé.e.s possible dans ces circonstances exceptionnelles. »

« Les écoles souhaitent notamment que chacun.e puisse présenter les concours de son choix. Elles continueront à synchroniser, comme elles le font chaque année, leurs calendriers de sélection afin de rendre ceci possible. »

Conférence des écoles de journalisme

Selon ce communiqué de la Conférence des écoles de journalisme, l’objectif final reste le même « à ce stade » : tous les étudiants en journalisme seront sélectionnés le 3 juillet au plus tard.

Certaines écoles, qui ne font passer que des oraux, comme l’Ecole publique de journalisme de Tours et l’Ecole de journalisme de Sciences Po, pourraient décider de n’organiser cette épreuve qu’à distance, par l’intermédiaire d’un écran. Les autres écoles pourraient-elles supprimer leurs concours écrits ? C’est une possibilité, mais cela pourrait se révéler fastidieux puisque ces écoles n’opèrent pas la sélection par dossier. Il faudrait donc faire passer un oral aux centaines de candidats ayant postulé… Une chose est certaine : cette édition 2020 des concours des écoles de journalisme se révèle être un casse-tête.

Celsa, CFJ, Concours, Cuej, Ecoles, EJC, EJCAM, EJDG, ejt, EPJT, ESJ, IFP, IJBA, IPJ, IUT Lannion, Sciences-Po